Scoop it Geek Vintage
Page Facebook de Geek Vintage
Twitter

Musique

Les musiques de Geek : les compositeurs, des BO de films, des artistes divers et variés

Basil Poledouris, un compositeur de musique de films américains hors normes !

Basil-Poledouris

Il existe peu de compositeurs de musiques de films qui vous marquent à vie ! Pourtant, Basil Poledouris fait largement partie de cette élite.

Basil Poledouris était l’un des meilleurs en la matière. Hélas, j’ai bien dit « était« . Il se situe au même niveau dans mon estime que le génial John Williams, c’est pour dire.

Ses oeuvres musicales totalement grandioses ont marqué mon esprit.

Petit Flashback et retour sur sa formidable carrière :

« Basil Poledouris, né Basilis Poledouris le 21 août 1945 à Kansas City (Missouri) et mort le 8 novembre 2006 à Los Angeles (Californie) des suites d’un cancer, était un compositeur de musiques de films américain d’origine grecque.

Basil Poledouris a été initié à la musique via le piano, dès l’âge de sept ans.

Plus tard, il abandonnera ses études de musique pour se consacrer au cinéma, car il le considérait comme « la musique de sa génération, un art nouveau sans aucune règle, s’accordant parfaitement avec la façon dont les Beatles changeaient le monde et dont le monde lui-même changeait» . (source wikipédia)

Son plus grand succès est sans conteste la musique réalisée pour le film Conan. Les plus jeunes ne connaîtront peut-être pas et il sera indispensable d’y consacrer un article à part entière.

conan-the-barbarian

C’était l’époque au notre ami Arnold Schwarzenegger n’était qu’un simple acteur et non pas gouverneur de La Californie, pour notre plus grand plaisir. (Lire la suite…)

Bricol’Geek vol.2 : Se lancer dans le chiptune (8bit) – partie 1

La musique 8 bit aussi appelé « Chiptune»  fait de plus en plus de ravages dans les soirées branchées où les DJs se lancent dans des mixs de folie aux sonorités de notre enfance avec des sons furieusement électro. Mais avant d’atteindre ce genre de sommet médiatique, la musique 8 bit a d’abord fait ses preuves sur nos supports favoris : les consoles de jeux. Ce numéro spécial de Bricol’Geek vous embarque dans le monde fabuleux des compositeurs complétement timbrés qui font cracher les enceintes de votre gameboy et qui réveillent votre grand-mère. Suivez le guide !

Tout d’abord je tiens a préciser que le chiptune est un art que je ne peux me vanter de maîtriser vu mon peu d’expérience dans le domaine. L’article que vous tenez sous les yeux tiens donc plus d’un « Chiptune pour les nuls par un nul»  que d’un véritable guide de référence. Enfin, trêve de bla-bla, rentrons dans le vif du sujet :

… le chiptune c’est quoi en vrai ?

(Lire la suite…)

L’homme qui marche – ou – le Walkman

Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre.

Voilà comment en une phrase faire un double sous-entendu lié au sujet de cet article. En effet nous parlerons musique et plus précisément de quelque chose que les plus jeunes n’auront connus que par des allusions de vieux.walkman-what

( – hey hein quoi je suis pas vieux mais qu’est-ce qu’il raconte là ?!!

- héhé ouais non moi non plus on se calme, mais il faut bien que la génération « lecteur mp3 puisse replacer le cadre).

Bon alors, qu’est-ce que le walkman ? Bonne question hein ? Et bien il s’agit de l’ancêtre de nos lecteurs mp3(4) si modernes actuels (oui alors j’ai décidé arbitrairement de me vieillir un peu tout au long de l’article ne m’en veuillez pas s-il vous plait).

(Lire la suite…)

Chantal Goya, l’amie des enfants

Ce matin un lapin…..chantal-goya-lapin
Je vous ai vu chantonner « a tué un chasseur»  !!! Et oui, c’est inmanquable, à moins d’avoir passé les quelques trente-quarante dernières années sur la lune, tout le monde connait au moins ce bout de refrain… D’ailleurs beaucoup de ce tout le monde en connait même la suite (« c’était un lapin qui avait un fusil»  pour les profanes, allez vous cultiver tout de même, y’a un manque de savoir incommensurable là).

Ce n’est donc pas un mystère, le thème de cet article sera la célèbre amie des enfants (non, rien à voir avec la religion ici) Chantal Goya.

(Lire la suite…)

Musique de Jeux vidéos : le syndrome du « avant c’était mieux» 

La plupart du temps, essayer de se souvenir d’un jeu vidéo qui a marqué notre enfance passe par quelques étapes incontournables. On se souvient du graphisme coloré qui nous plaisait tant (surtout qu’on ne l’a pas revu sur son vieux cathodique pixelisant). Notre mémoire nous balance des flashbacks où on se revoit aux prises des pires passages de plateformes casse-gueules et de boss aux points de vies infinis. Mais bien souvent, un des souvenirs les plus vibrants est la musique.

Avant-propos :

Les thèmes musicaux marquants se ramassent à la pelle. Souvent il s’agit des bons vieux classiques entendus maintes et maintes fois. On les a découvert dans les parties endiablées de notre enfance, et redécouvert dans les nombreux remakes qui les ont suivies.

Zelda en version orchestrale

Pour continuer notre zoom sur les  musiques à travers l’histoire des jeux vidéos. Je voudrais prendre un exemple particulièrement connu et suffisamment révélateur : les musiques de Final Fantasy.

(Lire la suite…)

BloodHound Gang, « The Pee Pee Poo Poo Music» 

« Queuaaaa, de la musique sur Geek-Vintage ? Mais, mais, je croyais que les geeks n’étaient que des aficionados de sonorités 8 bits ou de génériques d’Anime ! « 

Déjà Bobby (aujourd’hui, c’est Bobby, oui, Jean-Kevin s’en est déjà assez pris dans la gueule), beaucoup de musiques 8 bits et/ou de génériques d’Anime ont été conçus par de grands musiciens, il ne faut pas croire que toutes ces mélodies aient été réalisées avec un clavier Bontempi.
Ensuite, oui, les geeks ont des goûts musicaux très diversifiés, qui vont du Heavy Metal à la musique classique. Et en parlant de diversification, ça tombe bien, j’ai un groupe sous la main qui la pratique depuis des années, c’est Bloodhound Gang.

Description

Type: Rock, Punk-Rock, Rap, Dance, Techno…
Membres du groupe (actuels): Jimmy Pop Ali (Chant), Evil Jared (Basse),  DJ Q-Ball (Synthétiseur, Chant, Platines), Daniel P-Carter (Guitare), The Yin (Batterie).
Membres du groupe (anciens): Foof  (Chant), Bubba K. Love (Batterie), Daddy Long Legs (Basse), M.S.G (Platines), Skip O’Pot2Mus (Chant), Tard-E-Tard (Platines), Spanky G (Batterie), Lüpus Thunder (Guitare), Willie the New Guy (Batterie).
Discographie:
- Use Your Fingers (1995)
- One Fierce Beer Coaster (1996)
- Hooray For Boobies (1999)
- Hefty Fine (2005)
- Getting Laid on a School Bus (Prévu début 2011, et je viens de l’apprendre !!)

(Lire la suite…)

Les génériques de Bernard Minet

S’il est un souvenir impérissable de la jeunesse télévisuelle de toute personne ayant entre 20 et 30 ans, c’est bien les génériques de Bernard Minet, et les séries animées ou non qui allaient avec. Aussi nombreux que  de bonne facture (si en général il faut bien l’avouer) ces génériques conservent de leur panache même après les années et constituent encore la majorité du répertoire interprété par Bernard Minet lors de ses apparitions sur scène.

Pour s’échauffer, commençons par un petit passage biographique.

bernard-minetBernard Wantier, de son vrai nom, est né le 28 décembre 1953 à Hénin-Beaumont (Pas de Calais). Il est musicien, comédien et s’est fait connaitre avec le groupe Les Musclés notamment pour leurs participations au Club Dorothée, ainsi que pour l’interprétation de nombreux génériques de dessins animés et séries diffusés dans cette même émission.

Avant le club Dorothée ?

Et bien avant ça, Bernard Wantier (pour le moment on va le nommer comme ça vu que c’est son vrai nom déjà et qu’en plus à ce moment là il l’utilisait comme tel) n’a pas chômé. En effet, il a d’abord commencé par se produire dans les bals de sa région en 1969, et oui les fêtes à neuneu et tout ça. Car il fût un temps où il fallait faire ses preuves à petite échelle avant d’être popularisé (spéciale dédicaces aux émissions tout caca qui passent à la télé actuellement, mais passons si vous voulez bien).

(Lire la suite…)