Scoop it Geek Vintage
Page Facebook de Geek Vintage
Twitter

Avis sur Star Wars Identités : l’exposition interactive

Montréal accueille depuis le 19 avril l’exposition inédite Star Wars Identités. Les fans ont l’occasion d’y retrouver un évènement entièrement dédié à la saga de Georges Lucas et réalisé en partenariat avec le studio Lucas Arts. Les affiches réalisées par l’agence BleuBlancRouge ont buzzé sur les murs facebook de vos amis à mesure que les blogs les relayaient. Quelques impressions personnelles pour lever le voile sur cet hommage passionné à une galaxie lointaine, très lointaine.

Star wars identités

Avertissement : cet article présente des détails de l’exposition Star Wars Identités et quelques clichés. Si vous souhaitez, comme moi, garder la surprise de découvrir tout sur place il est déconseillé d’aller plus loin.

Révélez le jedi qui sommeille en vous

La première chose qui m’a surpris quand je suis rentré dans les locaux de l’exposition c’est le concept interactif qui sert de fil rouge tout au long de l’exposition. En effet, à votre arrivée, de charmantes hôtesses vous remettent deux dispositifs. Le premier est un bracelet magnétique et le deuxième est un boîtier de guidage audio estampillé Star Wars.

Vous allez pouvoir vous servir de l’appareil à votre poignet pour activer les différents stands interactifs qui parsèment les salles d’exposition. L’objectif est de créer de A à Z un nouveau héros pour la saga de Georges Lucas. Les choix seront multiples pour que vous bâtissiez un personnage à votre image ou bien un exutoire à vos fantasmes de pouvoir les plus vils. Les habitués des jeux-vidéos que nous sommes se sentiront dans leur élément.

Eposition Star wars identités

Ces interactions ponctuelles sont bienvenues pour briser le rythme des expositions classiques uniquement contemplatives. Si vous avez le plaisir de partager cette balade entre amis, vous commencerez rapidement à comparer vos choix ou vous amuserez de ceux que font vos voisins inconnus.

En effet, ces stands sont aussi une excuse pour dévoiler le message pédagogique de cette exposition : « comment construit-on notre identité ?» . De nombreux courts-métrages compilant extraits de la saga de la Guerre des Etoiles et animations vectorielles activent votre audio guide. On comprend alors mieux le titre « Star Wars Identities» .

Retrouvez Han Solo ou baladez-vous entre les costumes officiels du tournage

Venons enfin au côté exposition de cet évènement. Les salles aménagées pour l’occasion fourmillent de vitrines rutilantes. Derrière chacune d’elles, le fan y trouvera les accessoires officiels du film, du casque de pilote rebelles aux marionnettes articulées. La qualité de ces pièces force le respect et renforce l’admiration. Je vous laisse apprécier quelques clichés.

Boba Feet Star wars identités

Han Solo Star wars identités

Dark Vador Star wars identités

Pilote rebelle Star wars identités

Vaisseau spatial Star wars identités

Apprenez en davantage sur les héros des deux trilogies Star Wars

L’autre composante de cette exposition est le nombre impressionnant de croquis, maquettes de travail et concept art qui s’affichent sous cadre. Certains vous amuseront pas leur côté « work in progress»  bien éloigné du résultat final que nous avons tous vu à l’écran. Par exemple, on y apprend qu’une centaine d’illustrations avaient été fournies pour définir l’apparence de maître Yoda. Certaines d’entre elles font davantage penser à Bilbo le Hobbit qu’au vieux maître exilé sur la planète Dagoba. Dans le même goût, on apprend que Dark Vador avait été imaginé avec un sabre laser multicolore : et là un mythe s’écroule, le fan de Star Wars que je suis imagine ce colosse tout de noir vêtu devenir une icône gay et reprendre des titres des Beegees entre deux expirations suffocantes.

Yoda Star wars identités

Concept art Dark Vador

Clone wars star wars identités

Autre révélation troublante, Luke Skywalker avait été envisagé comme personnage féminin pour la première trilogie Star Wars. Cette piste mise de côté ensuite paraît assez cohérente avec le fait qu’il ait une soeur jumelle. A votre avis, auriez-vous autant rêver d’être un jedi si Luke avait été une Lucette ?

L’exposition la plus indispensable de l’univers ?

Entre les anecdotes croustillantes, les décors et accessoires qui font rêver et le fil rouge interactif de l’exposition; une chose est sûre, en sortant de vos 1h30 de visite vous aurez une envie dévorante de replonger en hyper espace et de visionner pour la 126ème fois cette saga culte de chez culte. Rien n’est laissé au hasard et l’organisation transpire du travail colossal qu’a du représenter la mise en plan de cet évènement. Le seul vrai reproche que je pourrais faire, si s’en est un, c’est qu’on en demande plus. J’aurais rêvé de passer 6h à arpenter des salles interminables comme des sortes de hangar à vaisseaux spaciaux.

De la même manière, l’interaction de construction de son personnage Star Wars tout au long de votre visite vous donne l’envie d’aller plus loin. J’aurais cru à un export possible vers un Star Wars Old Republic ou son intégration dans des scènes du film mais malheureusement vous n’aurez qu’un souvenir de votre personnage envoyé par mail.

En bref, cette exposition est victime de ses qualités. Elle vous entraîne tellement dans l’univers de Star Wars qu’elle réveille des passions dévorantes pour l’univers aux étoiles. A voir, absolument …

Le site officiel de l’exposition (bientôt près de chez vous)

Speeder Star wars identités

Encore de(s) article(s) ...

Petite rétrospective du poker en ligne, des années 80 à aujourd’hui !

Depuis ses humbles premiers pas au début des années 1990, le poker en ligne a volé de succès en succès. Après des tâtonnements, à mi-chemin entre logiciels et sites de jeux dans les années 1990, le poker en ligne réalise sa percée la plus significative au milieu des années 2000.

Voyons l’évolution du plus célèbre jeu de cartes sur écran, en commençant par les premiers jeux PC, puis en passant par les premières salles en ligne, jusqu’à nos jours.

Comment l’accéléromètre a transformé l’expérience de gaming ?

Histoire du jeu vidéo sans rien dans les mains ! Retour sur l’apport de l’accéléromètre dans les jeux vidéo.

C’est en fait en 1993 que Sega a fait une des premières tentatives de vendre un accessoire qui détecterait les mouvements du corps tout entier, appelé le Sega Activator. Il est devenu un composant indispensable faisant partie intégrale de l’expérience des utilisateurs

La mode vintage : c’était mieux avant ?

Cet article ne relatera pas, comme il est pourtant coutume sur ce site, des souvenirs de jeunesse émanant de l’esprit nostalgique d’un geek barbu (ou pas) dont les yeux humides d’émotions trahissent tant la joie de la remémoration que la tristesse liée au fait que le temps remémoré soit révolu. Car en effet, était-ce mieux avant ? Comment expliquer ce goût, cette attirance, cette obsession même pour certains, du vintage ?

La mode vintage existe bel et bien, nous sommes en plein dedans et … non je ne ferais pas de jeux de mot prévisible gras et marron…

Les Crados…

« - Les quoi …….??!!! Oui, les CRADOS

- Mais qu’est ce donc ?

- Tu ne connais pas les crados, booooooooooooo t’es nul…» 

Voici ce que l’on vous aurait répondu si vous aviez posé la question dans une cours d’école en 1988-89…

Les crados sont des cartes à collectionner représentant des personnages d’enfants à l’apparence sale, dégueulasse, crasseuse…

4 commentaires sur “Avis sur Star Wars Identités : l’exposition interactive”

  1. Yop dit :

    Article top yamarendan ! J’en bave !

    Est-ce qu’il y a des dates de prévues pour la France ? J’ai regardé sur le site et je n’ai rien vu pour l’instant.

  2. Yama dit :

    J’ai contacté la société x3 productions à ce sujet. Ils me disaient que leur prochaine ville serait Edmonton et qu’ensuite ils commenceraient directement à faire une tournée européenne. Malheureusement aucune précision supplémentaire sur un nom de ville ou une date

  3. Jean-Luc dit :

    Je suis curieux et je me demande si j’ai le droit de prendre des photos de l’exposition Star Wars ?

  4. Yama dit :

    Salut Jean-Luc,

    A vrai dire avant de publier l’article j’avais pris soin de contacter l’agence évènementiel qui a organisé cette exposition. Contrairement à leur précédente exposition sur Indiana Jones, tu as tout à fait le droit d’emmener un appareil photo (et crois moi les visiteurs ne s’étaient pas privés).

    Pour ce qui est de publier ensuite ces photos sur Internet. L’idéal est de contacter l’agence X3 Productions pour les en informer.

    Bonne visite !

Laisser un commentaire

Pour ajouter une image dans votre commentaire cliquez ici.