Scoop it Geek Vintage
Page Facebook de Geek Vintage
Twitter

World Cup sur Game Boy : Allez mange !

S’il y a un jeu de sport qui a marqué mon enfance, bien avant les Pro Evolution Soccer et autres FIFA, c’est le World Cup sur Game Boy.

world-cup-gameboy

Alors non, ce n’est sans doute pas un jeu qui aura marqué l’histoire par ses graphismes, on ne peut non plus le comparer à un Mario ou un Tetris, et encore moins un Zelda, mais ce jeu a tout de même le mérite à mes yeux de figurer parmi ma collection Vintage.

Initialement sorti sur Nintendo NES. Le jeu avait connu un certain succès pour une raison très simple, le côté complètement décalé et un concept que je n’ai encore retrouvé dans aucun titre toutes consoles confondues.

world-cup-pochette

J’avais de fait découvert le jeu chez un ami, lui aussi fan de sports. Je ne peux m’empêcher de repenser encore une fois avec nostalgie (non pas la radio, tu sors !) à ces moments bénis de découvertes de nouveaux, sans être blasé parce que les graphismes ne sont pas à la hauteur de nos attentes désormais tellement tatillonnes.

Louée soit l’innocence qui nous a fait sauté de joie à la vue d’une cartouche de Game Boy dont la package était aussi élaboré qu’un pack de flamby – ok, plus de marques je promets.

Sorti au Japon en 1990 sous le nom de Nekketsu Kōkō Dodgeball-bu: Soccer-hen, qui signifie littéralement « Club de Dodgeball du lycée de Nekketsu : édition football » (merci wikipédia !), le jeu est sorti en France en 1991 sur le support Game Boy. Proposant près de 13 équipes nationales, World Cup se différenciait des autres par le système de jeu. 6 joueurs sur le terrain, des règles simplifiées à l’extrême – prendre le ballon et marquer, on ne peut faire plus simple – et un gameplay enfantin.

world-cup

En effet, pas besoin de stratégie élaborée pour aller marquer. World Cup était avant tout un jeu de bourrin. Et diantre bleu que c’était bon ! On pouvait choisir les 6 joueurs avec lesquels jouer parmi un courte sélection pour chaque pays.

Les joueurs ne ressemblent strictement à rien si ce n’est à une bande de brutes qui auraient passé trop de temps en salle de musculation et ne pourrait décoller les bras du corps. Entre les mines patibulaires disproportionnées et les courses proches de celles d’un David Douillet sur cent mètres, on saisit bien vite qu’on ne va pas contrôler un Eric Cantona ou un Jean Pierre Papin, mais un bourrin, oui oui, un bourrin !

On ne contrôle pas les autres joueurs de l’équipe, mais bien un seul. On peut juste demander à ses coéquipiers de nous faire une passe en pressant le bouton adéquat. Les courses sont presques rectilignes et celui qui veut s’essayer au dribble se prend très vite une charge appuyée par un adversaire, faisant passer les joueurs de foot classiques pour des danseuses de ballet.

« Allez regarde comment je remonte le terrain pour te ……Et mais bordel c’est quoi ce tacle ??! »

Pas de caractéristiques d’attaques ou autres, la seule chose sur laquelle on pouvait comptait était cette idée géniale des « Tirs Spéciaux ». Cinq par mi-temps et par équipe. Autant dire que dès qu’un joueur avait le ballon, le premier réflexe était de passer la balle et de tenter le plus tôt possible de déclencher ce tir.

world-cup-gameplay

Point intéressant, bien qu’impossibles à arrêter dans la grande majorité, certains tirs nécessitaient de placer le joueur à un certain endroit du terrain, que ce soit sur les ailes, au centre ou même à côté se son propre gardien – cette option ayant eu ma préférence dans le but de narguer et humilier encore plus on adversaire. Pour déclencher ces tirs, il suffisait d’effectuer un retourné avec son joueur ou une tête plongeante. Bon, la tête manquait un peu de classe à mon goût, mais pourquoi pas.

« Allez mange celui là ! »

Maintenant on pourrait penser que ce système n’apporte rien de spécial, où est le fun à marquer aussi facilement ? Et c’est là que l’équipe de Technos Japan avait visé juste.

tecnos-japan

J’ai mentionné plus haut l’absence évidente de règles, et la seconde partie la plus fun consistait justement à tacler sans pitié ses adversaires. Ici pas d’arbitres, pas besoin de faire appel à la vidéo (Petite dédicace au petit Michel P.), on est plus proches du catch ou similaires que du foot. Les adversaires ne se gênant pas pour venir vous mettre des charges dignes d’un plaquage de Rugby. Et quand ce ne sont pas les joueurs, le terrain vous joue aussi des tours, car en plus du terrain en pelouse noir et blanche, on pouvait évoluer sur une sorte de terrain vague jonché de cailloux vous faisant trébucher, sous une pluie abondante ou sur une terrain verglacé, où les gamelles sont plus nombreuses que sur nul autre terrain.

nintendo-world-cup

En plus d’offrir un vrai divertissement pour ceux qui étaient fatigués de tourner en rond dans Zelda ou de ne pouvoir aligner quatre lignes dans Tetris, World Cup était le moment de détente idéal.

Le plaisir en était d’autant plus grand quand on avait la chance d’avoir un ami avec une autre Game Boy et le cable pour jouer à deux en un contre un. Là les parties étaient plutôt enflammées, et on faisait souvent des jaloux dans la cour de récréation – temps béni encore une fois où les game boy fleurissaient dans les écoles – de notre collège.

J’ai redécouvert par la suite World Cup en couleurs quelques temps plus tard avec l’adaptateur Game Boy pour Super Nintendo. Et que du bonheur !!
Pour tous ceux qui n’ont jamais essayé, je suggère d’y jeter un oeil rapide car le jeu risque de leur paraître un peu fade maintenant.

Encore de(s) article(s) ...

3 faits fascinants que vous ignorez peut-être sur Super Mario Bros

Dois-je vraiment expliquer quoi? Super Mario Bros est? C’était le jeu le plus populaire de tous les temps depuis plus de 20 ans (jusqu’à ce que Nintendo se soit imposé avec Wii Sports).

Le jeu a inspiré littéralement des centaines d’imitateurs, et presque tous les aspects de celui-ci, de la musique à l’arrière-plan, en passant par les ennemis et les objets, sont devenus des symboles culturels emblématiques.

Les belles alternatives aux Jeux Vidéo

Le comble pour un gamer ou un geek habitué à sa console de jeux portable, c’est bien la batterie qui peut faire défaut, ou pire, l’oublier sur sa table de chevet, et être parti pour plusieurs jours en voyage. Mais pas de panique !

Rebel assault 2 : the hidden empire, un excellent jeu vintage Star wars !

Je vais vous parler d’un jeu interactif comportant de nombreuses scènes cinématiques. Il s’agit d’un style de jeu vraiment à part significatif d’une époque, celle notamment des jeux/films interactifs avec la mega cd ou la 3do.

Les plus passionnés auront déjà deviné le nom de ce jeu (en même temps c’est marqué dans le titre). Il s’agit bien sûr de Rebel assault 2 : the hidden empire développé par Lucasart entertainment et sorti sur Playstation 1 en 1996 sur le vieux continent dans un très beau coffret contenant 2CD.

Les 6 jeux de poker mythiques chez Nintendo

Parce qu’on aime le poker sur console, je vous propose une balade dans les jeux vidéos de poker qui sont devenus mythiques grâce au talent de Nintendo.

Peek-A-Boo Poker est le premier jeu de poker sur Nintendo, et il a marqué son temps, car il s’agit en fait d’un jeu de strip poker. Vous affrontez Full House Francine, Double Dealing Debbie et Poker Penny

Aero The Acro-Bat, une mascotte de plus

Aero The Acro-Bat n’est pas forcément un jeu ultra connu. Sorti à l’époque où Sonic se faisait déjà un nom depuis 2 ans, et où Mario était peinard depuis des années en tant que tête de gondole de Nintendo, le titre de Sunsoft voulait imposer lui aussi sa mascotte, en optant pour le côté cool de Sonic.

Dans l’univers du cirque. Avec des méchants clowns en guise d’ennemis. Oui, je sais, dit comme ça, ça ne fait pas rêver, mais le jeu est tout de même intéressant.

7 commentaires sur “World Cup sur Game Boy : Allez mange !”

  1. Yop dit :

    Ce jeu est culte !

    Je l’avais découvert sur NES pour ma part pour ensuite découvrir le jeu Gameboy !

    Les crises de rires étaient à chaque fois au rendez-vous pour les parties mutli.

  2. nony_ju dit :

    Moi aussi j’étais accro à World Cup, que de bons moments passé dessus!!!

  3. Yop dit :

    Nice ! Je viens de le trouver sur NES dans un vide grenier pour 3 euros !

    Je ne résiste pas j’ai fait une photo ! En plus on peut y jouer à 4 (il ne me manque plus que le multi tap).

    world-cup-nes-nintendo.jpg

  4. Max dit :

    Ahaha….bravo Yop 😀

    Tu viens de me rendre quelques peu jaloux là 😉
    Amuse toi bien en tout cas !

  5. harlior dit :

    ce jeu dès que je je l’ai testé je l’ai adopté! j’étais fan des gros coups et des tronches de cake de chacun des joueurs! voir un joueur s’envoler dans les airs après avoir été frappé par un super tir…
    j’ai téléchargé un émulateur nes avec ce jeu et je me marre toujours autant.

    d’ailleurs il me semble que ce jeu avait été comparé à 2 mangas de l’époque: olive et tom pour les super tir, et le collège fou fou fou pour la loufoquerie des design des joueurs.

  6. Sydiev dit :

    Que de moments passés sur Game Boy. Même expérience avec l’adaptateur Super Nintendo.
    Plus les petites failles, genre tirer à l’angle de la surface et le gardien plonge à l’opposé.

  7. Bélénos dit :

    Et le 97-0 contre la France (record maxi je crois bien) ou il suffisait de filer tout droit dès leur engagement pour leur piquer la balle et marquer ensuite, personne ne se rappelle de ce trip là ?

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.