Scoop it Geek Vintage
Page Facebook de Geek Vintage
Twitter

Sonic, les 2 séries animées

La licence Sonic a donné lieu à pas mal de produits dérivés, notamment des comics et des dessins animés (et même des pogs, vintage powa !), mais ce sont les 2 premières séries animées concernant le hérisson bleu qui vont être traitées dans cet article. Allez, on y va, car “j’ai failli attendre” !

Description

1er anime:

AOSTH_SonicTailsTitre: Les aventures de Sonic le Hérisson (Adventures of Sonic the Hedgehog)
Origine: France/Etats-Unis/Japon
Date de diffusion: A partir du 06/09/1993 (Etats-Unis). A partir du 25/09/1995 (France).
Résumé: Le Dr Robotnik (Eggman) échafaude mille et un stratagèmes maléfiques pour conquérir la planète Mobius. Malheureusement pour lui, il est sans cesse confronté à Sonic et à son compère Tails qui l’empêchent d’arriver à ses fins. Robotnik est aidé dans ses basses oeuvres par Scratch et Grounder, 2 robots débiles et par un robot singe, Coconuts, qui, lui, au contraire, est le symbole de la traîtrise et la malignité perverse de la série.

2ème anime:

STH_SonicSallyTitre: Sonic et Sally (Sonic The Hedgehog)
Origine: Etats-Unis
Date de diffusion: A partir du 18/09/1993 (Etats-Unis). 1995 (France).
Résumé: Sur la planète Mobius, le Dr Robotnik a conquis la ville de Mobtropolis, après avoir trahi le roi Maximillian Acorn. Robotnik et son armée de robots ont mis en esclavage les habitants de Mobtropolis. Certains ont réussi à s’échapper et à constituer une rebellion, se nommant les “Combattants de la Liberté”. Sonic et Tails font partie de ces rebelles.

Du Lolz contre du moins Lolz…

Tout d’abord, partons du fait que je nommerais « Les aventures de Sonic » AOSTH (Adventure Of Sonic The Hedgehog) et « Sonic et Sally » STH (Sonic The Hedgehog).

Et bien oui, il est  évident que ces 2 dessins-animés sont diamétralement opposés.

Pourquoi ? Et bien je vais vous le dire (gniiiiiiii).

Tout d’abord, et cela vous aura forcément sauté aux yeux si vous avez suivi ces 2 dessins-animés, l’ambiance est complètement différente dans AOSTH et dans STH.

Là où chaque épisode de AOSTH est une mini histoire unique et comique, STH fait plus dans la série avec suite logique entre les épisodes, le côté sombre en plus.

En effet, dans STH l’ambiance sombre est omniprésente, et les seuls moments de grosse marrade sont quand Sally et Sonic se charrient où quand Antoine D’Coolette (Antoine de la Renardière en VF), le coyote faisant partie des Combattants de la Liberté, se ridiculise de part sa lâcheté assez marquée.

Au contraire, AOSTH mise tout sur l’humour, et le tout fait très Tex Avery: des gags, toujours des gags, et le gros méchant Robotnik et ses sbires qui se font ridiculiser à chaque épisode par Sonic.

Un de mes passages préférés de la série est celui où Robotnik tombe d’un mur et se casse comme l’oeuf dans la chansonnette anglaise “Humpty Dumpty”.

AOSTH_humptydumpty

En fait, AOSTH est un dessin animé complètement farfelu, voire totalement déjanté et un brin concept. Chaque épisode est, malgré sa qualité graphique somme toute assez banale, assez recherché au niveau des plans et de l’enchaînement des scènes. Certains passages sont carrément psychédéliques et semblent se rapporter quelques peu à l’ambiance d’un Animaniacs par exemple.

A la fin d’un épisode, Sonic et Tails prodiguent des conseils aux enfants (une sorte de morale assez sympathique qui ne tombe pas dans le gnangnan).

Les vrais héros de cette série sont plus les méchants comme Robotnik, Scratch et Grounder.

Irrésistibles de part leur stupidité (à part Robtonik), ces personnages sont tout bonnement attachants. Scratch et Grounder ratent toutes leurs tentatives pour attraper Sonic. Ils sont les 2 seuls membres de la « Section spéciale secrète super sabotage sonic »:

Robotnik, quant à lui, sort du lot plus de part son aspect ridicule. Obèse et hideux, un running gag dans la série consiste à se moquer de son derrière.

Il ne faut pas non plus écarter Coconuts qui, malgré ses quelques maigres apparitions, est quand même le plus efficace de tous les robots de Robotnik.

AOSTH_coconuts

Les 2 personnages principaux que sont Sonic et Tails (Miles Tailes Power) ont eux aussi leurs propres particularités. Physiques, tout d’abord. Je pense que vous êtes au courant que Sonic est un hérisson qui court vite et que Tails est un renard à 2 queues qui vole.

Non, ce qui importe le plus dans la série, ce sont leurs caractères et leurs façons d’être. Sonic est le comique du duo. Railleur et blagueur, il adore se moquer de Robotnik et réduire en miettes ses plans. Il kiffe « ve-gra (Motherfu… !) » le chili con carne et possède sa fameuse catchphrase “J’ai failli attendre”.

Remarquons qu’il est aussi assez faible devant la gent féminine (Ce qui lui vaudra d’être pris assez souvent dans des pièges à la con) !

Tails, pour sa part, est considéré comme le jeune insouciant et Sonic lui sert de grand frère.

AOSTH_tails

“Serious” Sonic entre en scène

L’autre série animée dont il est question ne penche pas, mais alors pas du tout, du côté de l’humour débile et débridé d’AOSTH.

Exit l’humour cartoon, exit les méchants rigolos et stupides (quoique, certains sbires de Robotnik dans STH sont des robots assez basiques), exit le Robotnik ridicule.

Non, le gros méchant ici qu’est Robotnik est vraiment un gros méchant. Hideux, machiavélique et quasiment sans faille (quasiment, car, comme dans AOSTH, ses plans sont rarement réussis), il inspire plus la terreur que la rigolade.

Grounder a disparu, et, quant à Scratch, ou son lointain sosie, il est devenu une sorte d’animal de compagnie de Robotnik, comme, par exemple, le chat du Dr Mad dans Inspecteur Gadget.

STH_band

Les “Combattants de la Liberté”, composés, entre autre, de Sonic, Sally Acorn, Tails, Bunnie et Antoine, se battent contre l’armée robotique de Robotnik (ça rime, pouet pouet) pour faire cesser sa dictature.

Le ressenti sur l’attitude et le caractère de la globalité des Combattants de la Liberté est une quasi omniprésence d’une ambiance  sérieuse. Soit, il faut éviter de faire la comparaison avec AOSTH, mais le fait est que, pour un dessin animé sur le hérisson bleu, le sentiment de gravité se ressent assez souvent dans chaque épisode.

STH_Antoine

A part Antoine de la Renardière, qui est l’élément comico-ridiculo-lâche principal, et Sonic, toujours dans la même veine “j’me la pète”, l’ensemble pèse un peu.

Comme résumé un peu plus haut, on a l’impression qu’un filtre noir a été passé sur les décors par un émo en dépression. Ou par Adam Lambert, c’est selon.

adamlambert

Les épisodes sont rarement chaleureux, et il existe une sorte de malaise pour un côté sombre assez mal assumé mine de rien.

Faire de Sonic une série sombre est, en effet, quelque chose d’assez difficile. Là où le jeu vidéo fait se déplacer Sonic dans des environnements colorés, scintillants, ici, comme expliqué plus haut, la noirceur fait partie intégrante du dessin animé.

Tex Avery vs Blade Runner

Oui, j’avoue, la comparaison est vraiment foireuse, mais je voulais vous montrer la différence assez singulière entre ces 2 animes.

emotruck

D’un point de vue subjectif, je penche largement en faveur de AOSTH. En effet, les épisodes sont tous bien funs, et toujours dans l’esprit Tex Avery. Même si la qualité des dessins n’est pas géniale, le tout reste facile d’accès, drôle, complètement décalé. On peut même y trouver, pour les plus jeunes qui n’ont pas connu la belle époque (aaaah, nom de dieu de bordel de mayrde, de not’ temps c’était aut’ chose !), un air de ressemblance avec Bob l’Eponge.

Et puis, le générique en VF est un des génériques de dessin animé qui, personnellement, je trouve, reste le plus facilement en tête:

Seulement, haha, mon argument là ne tiens pas la route, puisque, en VF, le même générique a été repris pour STH :

Génériques en VO de AOSTH et STH:

D’un point de vue objectif… Et bien la victoire revient tout de même à AOSTH. Ok, STH a de très bons arguments comme une réalisation soignée et des graphismes assez léchés, mine de rien.

Mais, son gros défaut est de vouloir mettre en place une ambiance qui n’est pas celle de Sonic en général, de vouloir instaurer une ambiance “adulte mais pas trop”. Comme si les créateur de l’anime ne voulait vraiment pas assumer cet univers.

Vous l’aurez compris, mon coeur a toujours balancé du côté d’AOSTH pour la grosse marrade qu’il provoque et ses running gag qui ne sont pas forcément fait pour être compris par des mômes.

STH a été une bonne surprise, mais de courte durée, les épisodes se répétant assez souvent et l’intérêt diminuant, de fait, assez vite. Les seules scènes “mythiques” de cette série étant celles où Sonic va chercher l’anneau dans le lac lui permettant de devenir beaucoup plus puissant.

hedegehogfast

Pour finir, et pour résumer, si vous voulez du lolz et du WTF, je vous conseille AOSTH, si vous voulez, au contraire, du moribond mais joli, jetez-vous sur STH. Oui, je suis un salop complètement subjectif, et je vous ennuie !

Note: Est entré dans la culture populaire occidentale le fait que les aventures de Sonic se passent toujours sur la planète Mobius. Mais, à l’origine, dans les premiers jeux vidéos Sonic, l’action se passe pourtant… sur Terre !

Mobius_Strip

Et oui, suite à une erreur de traduction lors d’une interview de Yuji Naka, co-créateur du hérisson bleu, les fameux “rubans de Möbius” ont été apparemment interprétés comme “les rubans de la planète Mobius”. Ce n’est qu’avec la sortie de Sonic Adventure sur DreamCast en 1999 que la vérité vraie se rétablie, mouhahahaha !!

Note 2: Sonic a aussi été édité en comic par la société Archie à partir de 1992. Il est, en quelque sorte, à l’origine de la série animée STH. Les couleurs et l’ambiance du comic rappelle plus AOSTH que STH, même si, après la sortie de l’anime, le comic prendra la même direction artistique que ce dernier.

archiecomic

Note 3: Y’en a pas ! Mouhahahaha, machiavélique man !

Encore de(s) article(s) ...

Bisounours, quand tu en as besoin, font des gros calins !

Les Bisounours, Care Bears ou Calinours, ça vous dit quelques chose ? Ce sont 3 « noms » désignent en fait les mêmes peluches en forme d’ourson qui portent un nom différent en France, au Royaume-Uni et au Québec.

Tu vis dans le monde des Bisounours ou quoi ?

Une phrase plus que redondante ces derniers temps. Mais a-t-elle vraiment de l’écho pour les jeunes générations voire pour les plus anciennes ?

BattleStar Galactica

…A la recherche de la Terre…

Battlestar Galactica, c’est pas vintage çà !?

Et si ! Le premier BSG date des années 80, donc c’est vintage ! Battlestar Galactica a connu de nombreux rebondissements avant de devenir la série que tout le monde (ou presque) connaît aujourd’hui.

Série type space opéra, BattleStar Galactica ravira les fans de SF et d’action spatiale !

Sliders les mondes parallèles, une série SF plus que sympa !

Et si on découvrait un passage vers des mondes parallèles… mais que tout le reste soit différent… et si on ne trouvait plus le chemin du retour…

Telles sont les phrases d’intro d’une série que j’adore : Sliders, les mondes parallèles. Et oui, il existe des fans de cette série (je sais c’est bizarre, je pense que je vais être seul sur coup là).

Les génériques de Bernard Minet

S’il est un souvenir impérissable de la jeunesse télévisuelle de toute personne ayant entre 20 et 30 ans, c’est bien les génériques de Bernard Minet, et les séries animées ou non qui allaient avec.

Aussi nombreux que de bonne facture (si en général il faut bien l’avouer) ces génériques conservent de leur panache même après les années et constituent encore la majorité du répertoire interprété par Bernard Minet lors de ses apparitions sur scène.

3 commentaires sur “Sonic, les 2 séries animées”

  1. comparatif banque dit :

    sa me rappel mon enfance ^^ « Sonic veut vous causer, Sonic veut vous parler ! »

  2. Shingo-San dit :

    Excellent dessin animé ! Je possède l’intégrale en français et je le regarde de temps en temps tellement c’est excellent. Pareil je préfère de loin le premier dessin animé bien plus fun comme dit dans cet article.

  3. greg dit :

    STH reste mon adaptation animés de sonic que je préfère même si c’est le plus cours

Laisser un commentaire

You can add images to your comment by clicking here.