Scoop it Geek Vintage
Page Facebook de Geek Vintage
Twitter

Zombie : le jeu de plateau qui te bouffe le cerveau

Zombie est un jeu de plateau créé par l’éditeur « Twilight Créations » (aucun rapport avec Robert Pattinson). Les toutes premières versions de ce jeu sont sorties en l’an 2000. Comme son nom l’évoque, ce jeu de plateau gore et ultra violent fait un des plus beaux hommages ludiques aux films de Roméro. Alors prenez votre fusil à pompe, votre tronçonneuse et vos dés et accrochez vous car sinon c’est eux (les zonzons) qui le feront.

cover_zombie_jeu_de_plateau

Tout d’abord je tiens à ouvrir une petite parenthèse pour vous préciser que le jeu de plateauZombie » de Twilight Creations Inc n’a rien à voir avec le jeu de plateau « Zombie » d’Asmodée (sorti en 2005).

795_zombies

Les deux jeux sont difficiles à comparer car ils n’ont en commun que le nom et l’univers. Pour ce qui est des systèmes du jeu : les deux n’ont rien à voir. Le « Zombie » de 2000 est beaucoup plus drôle, caustique et évolutif.  Alors ne vous y trompez pas.

But du jeu et principes fondateurs

Le but du jeu est assez simple à résumer. Chaque joueur est un des derniers survivants dans une ville envahie de zombies. Ce contexte apocalyptique est l’occasion pour chacun de faire une promenade de santé dans les rues dévastées de la ville, de faire son shopping dans des armureries pillées ou encore de foncer tête baissée dans les tas de zombies les plus denses.

La ville se construit au fur et à mesure de la partie. A chaque tour de jeu, le joueur actif pioche aléatoirement une case « ville » et la place sur le plateau. Ainsi aucune partie ne ressemble exactement à l’autre.

zombies plateau

Il y a deux façons de gagner dans ce jeu de zombies : soit il faut atteindre l’hélipad et monter dans le dernier hélicoptère de la ville, soit il faut tuer une quantité suffisante de zombie à soit tout seul (30).

Petite précision importante, tuer trente zombie tout seul est particulièrement difficile à moins de combiner habilement les armes et d’avoir une chance de pendu aux dés.

Deuxième précision capitale : il n’y a qu’une seule place dans l’hélicoptère 😀 …

Zombie : tous contre les autres et chacun pour soi

Pour gagner, il faut donc jouer des coudes pour récupérer en premier les meilleurs objets dans les décombres des magasins et utiliser ses cartes événements pour pourrir la partie des adversaires… notamment si ceux-ci se rapprochent dangereusement de leur objectif final.

En général quand un des joueurs découvre l’hélicoptère la partie devient un bouquet final de crasses et de sales coups. On se retrouve vite pris au jeu et chacun défend son steak avec férocité : « si un seul doit survivre à tout ce bordel ! il faut que ça soit moi !!« . Je ne peux pas résister au plaisir de vous montrer quelques cartes événements assez parlantes.

cartes_evenements_zombie_twilight_creations

De multiples extensions

« Twilight Creations » a remporté un vif succès avec ce jeu « Zombie ». Du coup, une bonne partie de l’entreprise tourne grâce aux ventes de Zombie et de ses diverses accessoires et extensions.

La plupart du temps les extensions amènent des nouveautés comme des quartiers de ville en plus, ainsi que des nouvelles cartes événements et parfois quelques systèmes de règles en particulier. Voici une petite liste des extensions actuellement sorties (chacune d’elle peut être jouée indépendamment des autres tant que le jeu de base est utilisé) :

  • Zombie 2 prend place dans un camp militaire truffé de zombies expérimentaux de l’armée
  • Zombie 3 fait pénétrer les joueur  dans un centre commercial (grande tradition du film de zombies)
  • Zombie 4 met en scène des chiens morts vivants dans un sombre bois
  • Zombie 5 a pour cadre de jeu une université
  • Zombie 6 se passe dans les égoûts
  • Zombie 7 vous offre l’occasion de vous balader dans une fête foraine avec des zombies clowns qui n’ont rien à envier à vos pire cauchemars
  • Zombie 8 vous donne un panorama de la vie en prison pendant une épidémie de virus zombifiant
  • Zombie 9 (initialement prévu pour le mois de mai 2010) ose enfin nous faire pénétrer dans un cimetière

zombie-extensions

A côté de ça, l’éditeur propose aussi quelques « stand alone » (des jeux qui peuvent être joué sans la version de base) :

  • Humans ! vous met dans la peau de zombies qui chassent des humains dans la ville (et peut être combiné avec le jeu Zombie pour faire s’affronter une équipe d’humains contre une équipe de zombies)
  • MidEvil transportent les joueurs dans un monde zombifié du moyen âge (à la façon de Evil Dead

Rupture de stocks et réédition

Le jeu a été victime de son succès pendant de nombreuses années. Il était impossible de trouver un « Zombie !!! » dans votre magasin de jeux de sociétés, jeux de rôles et jeux de plateaux préféré. Cependant quelques magasins proposait le fameux jeu en import d’Angleterre.

Depuis un peu plus d’un an, le jeu a été réédité en grande quantité et traduit pour l’occasion. Vous pouvez donc vous procurer sans trop de peine ce jeu pour vous essayer à des parties tordantes de rire où les boyaux volent et les cerveaux giclent… Alors plus un instant à perdre : Foncez !! ou l’hélicoptère va démarrer sans vous.

zombie large

Encore de(s) article(s) ...

Les motos miniatures (parce que cela prend moins de place)

Après mon article sur les voitures miniatures, voici celui sur les motos miniatures ! Mon intérêt pour les 2 roues en général s’est développé comme pour la plupart des garçons vers l’âge de 13/14 ans.

Je rêvais d’un 125cm3 pour au final louer pendant 3 mois la mobylette d’un copain de classe du collège, une magnifique Motobécane / Motoconfort avec des freins de vélos à l’avant et un tambour à l’arrière (rien que cela).

Le formidable monde des miniatures et des modèles réduits

Qui n’a pas eu de petites voitures étant enfant ? Personne ou presque ! Un jour, on finit tous par rouvrir un carton dans lequel se cache notre collection de voitures d’enfant.

Chaque voiture a son histoire, sa réputation avec son lot de souvenirs et de cascades qui va avec !

Celle-là c’est ma préférée, la plus rapide, la plus solide, la plus belle, la plus moche, celle que l’on déteste …

Les Brickfilms et le lego movie maker

Pensez vous que dans son petit atelier de Billund au Danemark, Ole Kirk Christiansen, le créateur des LEGO, s’imaginait que ses petits bonhommes jaunes allaient prendre vie dans des films ?

J’ai commencé à tourner des Brickfilms parce que personne ne voulait faire de film avec moi. Il a bien fallu que je m’adapte, donc je me suis rabattu sur mes anciens jouets, puis mes legos.

Dead’n Slaaash ou comment auto-éditer son jeu de société

Depuis quelques années l’idée me trottait dans la tête de créer mon propre jeu de société. Bon allez soyons franc, c’est un rêve de gosse tout droit sorti des années 90.

J’ai sauté le pas en me lançant dans l’aventure Dead’n Slaaash. Ce jeu de cartes vous met à la tête d’un groupe de rescapés pendant une effroyable apocalypse zombie. Décalé et fun, il va vous falloir survivre malgré les incroyables tocards (ou malades mentaux) qui font partie de votre groupe de rescapés : Bluff et fous rires au programme !

Attrap’Souris, un très bon jeu MB !

Un jeu d’action plein de suspense !

Que de souvenirs avec les jeux de société MB d’une autre époque ! Je dois dire que MB (qui signifie Milton Bradley, le nom du créateur de cette marque) avait du pif pour éditer de très bon jeux sur le vieux continent.

J’ai décidé de vous parler dans cet article du jeu Attrap Souris que j’ai encore ! Ce jeu est intemporel. Pour preuve, j’ai fait une partie avec mon fiston la semaine dernière et dire qu’il a adoré est un faible mot. En plus d’avoir gagné à la loyale, ce fut crise de rire sur crise de rire !

12 commentaires sur “Zombie : le jeu de plateau qui te bouffe le cerveau”

  1. Booloo dit :

    Héhé, sympa, je ne connaissais absolument pas… En tous les cas ton article m’a donné envie de tester ca…

  2. Kulilin dit :

    L’article m’avait donné envie d’essayer. J’ai pu le faire lors de la première soirée geek-vintage et je n’ai pas été déçu.
    Les règles sont assez simples pour être vite assimilées, et assez variées pour tenir en haleine les joueurs tout le long d’une partie pouvant durer plusieurs heures.
    On aime à tuer du zombie ou à voir ses adversaires en difficulté.
    Un vrai moment de plaisir sanglant.

  3. Gwen dit :

    Je ne connaissais pas du tout ce jeu de plateau, j’avais lu l’article, et ça m’avait l’air vraiment sympa.

    C’est un jeu passionnant et une partie peut durer quelques heures, mais on ne les voit pas passer !

    Le plaisir morbide de balancer une trifouillée de zombies sur les joueurs adverses, gnark gnark 😀 !

  4. sydiev dit :

    Pareil je ne connaissais pas. En tant que fan de « zombies » j’ai acheté le jeu et dès la première partie le plaisir est là. Des règles simples mais efficaces, un déroulement de jeu agréable et c’est vrai que l’apparition de l’héliport donne un coup de piment au jeu.
    Bref un grand merci pour la découverte de ce jeu.

  5. Yamarendan dit :

    Ce qui est vraiment intéressant c’est aussi de pouvoir facilement agrémenter le jeu de règles optionnels…

    Avec des potes ont a vite eu l’envie de scénariser les parties (avec des objectifs intermédiaires du genre « aller chercher de l’essence ») et des « classes de personnages », le démolisseur, le médecin, l’ancien flic etc, qui n’avait pas forcément le même nombre de vie et de balles pour commencer la partie ainsi qu’une faculté spéciale

    Bref y’a de quoi s’amuser pendant de longues après midi 😉

  6. themortel dit :

    trop lol j’i ai joué 1 fois et c’est super

  7. Dan dit :

    J’ai beaucoup aimé ce jeu mais j’hésite cependant a acheter les extensions…
    Laquelle vous plait le plus ?

  8. yamarendan dit :

    niveau extension j’en ai essayé pas mal…
    celle qui apporte le plus de fun est la première extension du jeu de base : la base militaire et ses supers zonzons phosphorescents chimiques. Sinon il y a aussi le jeu « Humans » qui est en fait un mode miroir du jeu original, on y incarne cette fois des zombies qui bouffent des innocentes victimes nourries au hamburger…

  9. irvine dit :

    bonjour a toutj’ai acheté le jeu la vendeuse elle ma dit c’est hyper génial et les regle j »ai encore un peut de mal a comprendre

  10. Yama dit :

    @Irvine:
    Le jeu se base principalement sur le fait de construire la ville au fur et à mesure des tours de jeux. Les effets de cartes sont parfois un peu ambiguës et les interprétations sont parfois + ou – avantageuses. Peux tu préciser le ou les points de règles qui te semblent obscures ?

  11. Papa ours dit :

    Salut à tous. Bon, chacun ses goûts mais moi et 5 potes on a pas vraiment aimé le jeu. Certain l’ont mis comme étant un point positif mais on a trouvé la partie beaucoup trop longue, les cartes armes ou objets imposables parce qu’ils faut les avoir pas loin du bon bâtiment donc au bon moment et dératiser parfois une bonne dizaine de zombies et alors le truc de l’héliport qui pop n’importe où (sauf pour celui qui a la chance de prendre la dernière tuile)est mal pensé. On peut revivre ce qui enlève tout intérêt à un jeu de survie avec des zombies…

    Par contre, je suis en train de faire mes propres règles pour dynamiser le jeu et je suis d’accord avec toi Yamarendan, il faut des rôles, des objectifs intermédiaires mais je pense aussi qu’il faut faire ses propres cartes action, objet et arme.

    Franchement,à part si quelqu’un m’illumine sur un aspect que j’ai peut-être manqué sur ce jeu, je préfère mais de très loin « Des morts aux trousses ». On est dans une maison de trois étages donc pas dans une map avec mille cases et le système de déplacement et de combat est beaucoup mieux pensé. Les cartes sont beaucoup plus fun, de jolies combos sont facilement exécutables, il y a un objectif intermédiaire et la partie est acharnée, avec son lot de coups de pute.

  12. Yamarendan dit :

    Salut Papa Ours,

    Au moins ça fait plaisir de voir que tu es un passionné de jeux 😉 pour ton retour mitigé voir carrément négatif du jeu… c’est clair qu’il y a une énorme part d’aléatoire dans ce jeu, tout comme dans la vraie vie s’il fallait survivre à une apocalypse zombie.

    Pour l’aspect trop avantageux de la dernière tuile placée qui amène l’hélipad, les premières parties que nous avons fait ont sûrement permis aux joueurs chanceux de gagner plus vite

    Mais je peux t’assurer que les suivantes, chacun connaissant le système, nous gardions tous nos cartes les plus puissantes en main pour un déchaînement de rare violence de cartes à combinaison et de « contresort »

    Quand à la résurrection, elle s’accompagne d’une perte d’objets et d’un nombre de trophées divisés par deux donc ça se ressent quand même 😉

    Après le jeu est peut être trop long et fastidieux pour la simplicité du système qui l’anime d’où l’intérêt de la création de règles en +

    Pour en citer quelques unes des plus faciles à ajouter, nous avions rajouté une deuxième place dans l’hélico + l’obligation de vérifier si le plein avait été fait dans le réservoir et dans le cas contraire le passage nécessaire par une station essence … intérêt relancé garanti 😉

    Je m’empresse de tester le jeu dont tu parles « Des morts aux trousses », ça m’a l’air bien fun et j’avoue ne pas le connaître (ou peut être sous un autre nom)

Laisser un commentaire

You can add images to your comment by clicking here.