Scoop it Geek Vintage
Page Facebook de Geek Vintage
Twitter

Albator, le pirate de l’espace…

Mesdames, Messieurs les geeks internautes nostalgiques du bon vieux capitaine Harlock, avant de vous laisser porter au fin fond de l’univers avec cet article, je vous prie de bien vouloir suivre les conseils ci-dessous :

  1. Munissez vous d’un bon café, thé, jus d’orange, ou boisson quelconque (ceci indique que l’article sera long, mais quand on aime, on ne compte pas !)
  2. Ayez un paquet de cigarette et un briquet à porter de main (permet d’éviter le mal de l’espace)
  3. Installez-vous confortablement dans votre fauteuil (j’espère que vous en avez un, sinon les décalages spatio-temporels vont être douloureux)
  4. Y’a pas de quatre, c’était histoire deux ; – )

Ca y est, vous êtes prêt, tous les voyants sont au vert : Décollage…

arcadia-albator

Albator est né en 1953 dans un manga que son auteur (Leiji Matsumoto) n’a jamais publié. Il apparaît sous le nom du pirate Kingston et n’a pas exactement le même physique qu’aujourd’hui (pas de cicatrice par exemple).albator

Il fera des apparitions dans différentes bandes dessinées avant que son créateur lui consacre une histoire propre.

Ici, nous allons nous intéresser aux séries consacrées uniquement à Albator et à son personnage (un futur article sera consacré aux autres œuvres de Leiji Matsumoto).

La biographie du pirate

C’est dans « L’anneau des Nibelunghen » que l’aventure d’Albator commence (en France, principalement Albator 78 et 84 sont connus), où l’on en apprend un peu sur le passé d’Albator.

En 2964, Great Harlock, le père d’Albator, combat le Dieu Wotan et ses créatures venues du Walhalla. À cette époque, il vit à bord du Death Shadow en compagnie de son ami Toshiro (J’adore ce personnage autant qu’Albator).

Toute cette équipe commence par fuir les bas-fonds de la Terre où ils sont « persona non grata ». Le père d’Albator confit son fils à Emeraldas et Maetel, qui sont les deux filles d’Andromeda Promethium, la reine de la Rahmetal (on reviendra sur ce personnage lors d’un nouveau post).

Peu de temps après, Great Harlock disparait dans un combat énorme contre une flotte de dizaine de milliers de vaisseaux du Dieu Wotan venu du néant.

Quelques années plus tard, Albator est devenu adulte. Il est parti à la recherche de Mime, entre temps, son frère Albérich, a dérobé l’or du Rhin pour forger un anneau qui lui permettra de dominer l’univers, mais qui engendrera aussi la destruction de l’équilibre cosmique. Il déjoue les pièges du Nibelunghen et finit par récupérer l’anneau, provoquant la colère de Wotan qui retourne en 2964 pour s’attaquer à son père, Great Harlock.

Dans Albator 84 où l’action se déroule chronologiquement avant 78, la planète Terre est aux mains des humanoïdes. Fuyant la planète, il est blessé à l’œil et hérite de la même cicatrice qu’avait son père. La femme d’Albator qui est « la voie de la liberté » lors de la guerre, est tuée par les humanoïdes. A ce moment, subissant un interrogatoire où les humanoïdes sondent les esprits de leurs prisonniers, Albator apprend que son destin et celui de son ami Toshiro est lié depuis la seconde guerre mondiale où l’ancêtre d’Albator, Walter von Harlock, rencontre celui de Toshiro.

Ayant pris la fuite, Albator, Toshiro et tout l’équipage de l’Arcadia quittent la Terre pour un long voyage à la recherche de la planète idéale. Les humanoïdes ne les lâcheront pas pour autant.

Au cours de ce voyage Toshiro malade transférera son esprit lors de sa mort dans l’ordinateur de l’Arcadia.

Dans Albator 78 nous sommes en 2977, alors que la paix est de retour. Les sylvidres, des extraterrestres mi-humaines mi-plantes, veulent récupérer la planète de leurs ancêtres qui n’est autre que la Terre.

Albator, ce pirate au grand coeur et au sang froid s’interpose pour protéger l’humanité sous la bannière de la liberté.

skull-albator

Une fois les sylvidres éliminées, Albator retourne sur Terre et débarque l’équipage avant de s’envoler voguer dans l’espace « alone » avec Mime.

Quelques années plus tard, Albator devra reconstituer son équipage pour combattre une nouvelle menace, le démon Noo dans « The endless odyssey« .

Aaaah !! Ce pirate de l’espace en à fait rêver plus d’un avec son vaisseau. D’ailleurs, Albator a eu plusieurs vaisseaux :

Le Death Shadow I et II

death-shadow

L’Arcadia (appelé l’Atlantis également)

arcadia

Certaines fois, l’Arcadia subit quelques petites modifications, ajustées au fil du temps par son créateur, mais à toujours eu cette « gueule » qui fait qu’on l’adore…

planatlantis

Les séries consacrés à l’univers d’Albator :

  • Queen Millenium (La Reine du fond des Temps):
  • Cosmowarrior Zéro (la jeunesse d’Albator)
  • Albator « 84 »
  • Galaxy Express 999
  • Harlock Saga
  • Queen Emeraldas
  • Albator 78 (le Pirate de l’Espace)
  • Space Pirate Captain Herlock Outside Legend, The endless odyssey

La chronologie des séries est souvent chamboulée, car l’histoire de 78 se passe après celle de 84. L’Atlantis est déjà animé par l’esprit de Toshiro dans le 78 alors qu’il décède dans le 84 !!! Les Harlockiens savent de quoi je parle j’écris…

Un peu compliqué, isn’t it ?

Générique d’Albator 78

Pour les mégafans, je vous conseil ce site : Albator SSX

Encore de(s) article(s) ...

Nicky Larson : Le City Hunter de ces dames

C’est donc avec une jouissance toute particulière que je vais aborder une de mes séries favorites, et sans doute ne suis-je pas le seul, City Hunter, ou Nicky Larson pour les francophones.

Je me permets d’ailleurs de faire une légère parenthèse pour insister sur le fait que les jeunes téléspectateurs que nous étions n’ont eu droit qu’à une version « édulcorée » de ce fabuleux manga. J’y reviendrais d’ailleurs un peu plus loin en étayant mes dires.

Submarine Super 99

Au fond des abysses…

Découvrez une adaptation à l’écran d’un des tous premiers manga de Leiji Matsumoto (Albator, Gun Frontier…).

Cette fois-ci le mangaka nous emmène au fonds des océans encore et toujours pour la liberté !

Précurseur des autres titres de l’artiste (le personnage d’Albator n’étant pas présent dans cet anime), ce manga introduira (notamment dans son scénario) les autres œuvres de l’auteur.

Hellsing, le manga du charismatique vampire Alucard

C’est une nuit idéale, le genre de nuit qui vous donne envie de mordre et de boire…

Bon, je dirai que quelque mots pour présenter ce post : « Hellsing, le manga hallucinant avec Alucard, le personnage principal qui envoie du steak (Steak, c’est le bon mot !) avec ses guns !

A recommander pour ceux qui kiff les mangas et les vampires (surtout que c’est la mode avec Twilight).

Denver, le dernier dinosaure

1 – 2 – 1.2.3.4 !

Denver, le dernier dinosaure, c’est mon ami et bien plus encore ! Denver, le dernier dinosaure vient d’un monde jamais vu encore !

Hey ! Je vous ai vu chanter là bas dans le fond, et même toi devant ton écran ! Ha ha démasqué, ancien(ne) fan de ce charmant dinosaure. Tellement sympa qu’on en aurait tous pris notre carte de la spa si les dinosaure étaient inscrits sur les listes des animaux protégés, sauf que bien sur ils ne le sont pas non… bah non, ça n’existe plus les dinosaures. Désolé de briser ce doux rêve, mais oui, effectivement, les dinosaures n’existent plus.

Mais alors, qui est donc ce Denver se demanderont les profanes.

Hajime no Ippo, la boxe version manga

Dans Hajime no Ippo, vous découvrirez la boxe telle que vous ne l’avez jamais vue. Baston, amitié, rivalité, humour, tous les ingrédients sont là pour faire de ce manga une référence du genre.

Saurez-vous résister aux aventures de Ippo ? Rien n’est moins sûr…

Les prix remportés par l’auteur, Morikawa, attestent de la qualité de cette oeuvre donc méfiez-vous car lire ce manga, c’est l’adopter à coup sûr !

4 commentaires sur “Albator, le pirate de l’espace…”

  1. Tizore dit :

    Super article, avec des bonnes infos pour retracer la vie de notre héro favoris !
    Merci Booloo de nous faire revivre Albator, vivement l’article de Leiji Matsumoto!

  2. Booloo dit :

    Je ne ferais pas un article sur la personne de Leiji Matsumoto, mais sur la plupart de ses OAV + ou – connus…
    A venir : Gun Frontier…

  3. Tizore dit :

    Ha encors mieux!Vivement la suite !

  4. Julia dit :

    Ce manga n’est pas vraiment de ma génération, mais j’entends souvent ma mère fredonner le générique, lol. Il me semble qu’elle a aussi quelques petits objets en rapport avec l’univers, c’est mon père qui les lui a achetés.

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.