Hajime no Ippo, la boxe version manga

Hajime no Ippo

Le manga a cette incroyable capacité à pouvoir rendre captivant n’importe quel sujet (ou presque). Le sport fait partie des thèmes favoris des mangakas : Olive et Tom pour le foot, Jeanne et Serge pour le volley sont les titres les plus connus en France et ce grâce au Club Dorothée.

Mais connaissez-vous Hajime no Ippo ? Que vous soyez fan de boxe ou non, vous risquez fort d’accrocher rapidement à cette série. Attention, Hajime no Ippo tue, Hajime no Ippo est dangereux pour la santé, Hajime no Ippo nuit gravement à votre entourage ! Et oui, vous l’aurez compris, si vous avez le bonheur d’être happé par ce manga, vous risquez fort de passer de longues heures à dévorer les aventures du jeune héros de l’histoire. Tiens, mais au fait, de quoi ça parle ?

Bannière Hajime no Ippo

Présentation de IppoIppo Makunouchi, jeune lycéen japonais, souffre d’une grande timidité et manque terriblement de confiance en lui. En plus d’être le souffre-douleur de trois voyous de son lycée, il n’a pas le temps de se faire des amis puisqu’il aide sa mère qui gère seule l’entreprise familiale (un magasin spécialisé dans la pèche).

TakamuraCependant, sa vie va changer lorsqu’il croise le chemin de Takamura, un prodige de la boxe. Ce dernier, doté d’une force hors norme et d’un charisme indéniable, va donner à Ippo la volonté de prendre ses problèmes à bras le corps et de se mettre à son tour à la boxe. Son objectif est simple : il veut savoir ce que signifie être fort. A première vue, ce garçon timide et gauche n’a rien d’un boxeur et pourtant, il va très vite s’avérer qu’il possède des aptitudes et une force exceptionnelles.

Je vous l’accorde, à première vue, ce manga n’a rien d’original et pour cause, c’est le cas ! Et pourtant, et pourtant, force est de constater qu’une fois plongé dedans, on n’en ressort plus. Ce manga possède en effet de nombreuses qualités : un auteur passionné, des personnages charismatiques, un humour irrésistible, et surtout, des combats de folie.

Yôji Georges MorikawaCommençons par l’auteur, Yôji Georges Morikawa : c’est lui qui à la base, insuffle sa passion à son œuvre car oui, Hajime no Ippo, c’est avant tout un manga de boxe réalisé par un fan de boxe. Il a en effet, entre autre, assisté le 2 novembre 1990 au match opposant Mike Tyson à James Douglas au Tokyo Dome (jour qui verra pour la première fois perdre Mike Tyson).

Il a même été jusqu’à racheter un prestigieux club de boxe, le JB Sports Gym, où s’entraînent les futurs champion japonais. Il n’hésite d’ailleurs pas à se rendre au contact des boxeurs afin de trouver l’inspiration pour son manga.

Cet auteur passionné a donc réussi à créer des personnages nombreux et charismatiques pour son oeuvre. On s’attache en effet très vite à Ippo, ce personnage timide mais qui se révèle être une terreur sur le ring, mais on ne peut également pas concevoir ce manga sans tous les personnages qui gravitent de près ou de loin autour du jeune héros.

Takamura, la star du club Kamogawa (là où s’entraîne Ippo) possède une puissance et un talent surnaturels qui forcent l’admiration et le respect de ses compagnons. N’oublions pas non plus Aoki et Kimura, deux autres membres du club qui n’en loupent pas une pour nous faire mourir de rire mais qui sont également de très bons boxeurs. Voici un petit exemple en vidéo pour illustrer ces deux personnages.

Outre ces personnages centraux, d’autres protagonistes viendront se greffer autour de Ippo tels que Miyata, le grand rival de ce dernier, ou bien encore Vorg, Sendo et j’en passe. Le tour de force de Morikawa a été de créer une multitude de personnages avec leur propre histoire, leurs propres désirs si bien qu’on finit par s’attacher à beaucoup de personnages, adversaires ou non de notre héros.

Autre point fort de ce manga : l’humour. En effet, celui-ci est omniprésent (hormis lors des match bien évidemment). Takamura est présenté comme un tyran un peu abruti qui n’hésite pas à humilier ses camarades dès que l’occasion s’en présente (Aoki est d’ailleurs sa victime favorite). Ippo et sa naïveté entraînent également beaucoup de scènes cocasses (ses trois acolytes s’amusent d’ailleurs souvent de ce trait de son caractère).

En bref, il faut lire le manga pour comprendre à quel point celui-ci est drôle (les entraînements à la mer ou à la montagne sont d’ailleurs sujets à de nombreuses scènes comiques).

Ippo VS MashibaEnfin, dernier point fort et non des moindres, les combats. Toujours plus forts, toujours plus furieux, toujours plus spectaculaires, les matches disputés par Ippo et ses compagnons vous captiveront à coup sûr. Certes, le réalisme est souvent oublié au profit de coups et de techniques toujours plus formidables, mais c’est un pur régal pour les yeux.

Les combats opposants Ippo à Sendo sont d’ailleurs toujours très impressionnants et vous m’en direz des nouvelles si vous avez l’occasion de les voir. La vidéo qui suit vous montre un extrait de ces combats sauvages (parmi tant d’autres)

Autre côté très appréciable des combats : chaque personnage possède ses propres coups spéciaux et ceux-ci sont même parfois inspirés de techniques ayant ou existant encore aujourd’hui. Je prends pour exemple le Dempsey Roll, technique utilisée par Ippo et qui a également été exécutée dans la réalité par Jack Dempsey (d’où le nom).

Certes, les coups sont bien plus exagérés dans le manga, mais l’auteur a au moins le mérite de s’inspirer de nombreuses techniques existant vraiment.
De par ses nombreuses qualités, le manga a donc très vite connu un succès grandissant.

Hajime no Ippo, un succès mérité

Hajime no Ippo, c’est avant tout un manga qui dure : débuté en février 1990, il continue de paraître encore aujourd’hui à tel point que la barre des 80 tomes vient d’être dépassée au Japon. C’est l’œuvre majeure de l’auteur et le manga marche tellement bien au Pays du Soleil Levant que Morikawa parvient à vivre seulement avec cette série.

Il prend également son temps pour dessiner un tome : environ 3 à 4 mois, ce qui démontre que son éditeur lui fait pleinement confiance (habituellement, un tome paraît tous les 2 mois environ).

Comme tout bon manga qui rencontre le succès, il a eu droit à une adaptation animée, qui compte pour l’instant 2 saisons (102 épisodes en tout) ainsi qu’un film et un OAV. On espère d’ailleurs que nous aurons droit à une troisième saison car l’animé est très loin de couvrir tout le manga !

Prix PolymangaLa série a également été récompensée par deux fois : en 1991, au Japon, elle reçoit le prix du manga Kôdansha, catégorie shonen. Plus récemment, en 2008, en Suisse, elle reçoit le prix Polymanga, trophée du meilleur shonen manga (voir photo).

Si vous souhaitez découvrir cette série, sachez que le manga est publié en France par les éditions Kurokawa. La version animée a quant à elle été récupérée par Declic Images.

Hajime no Ippo est donc un manga efficace qui sait allier baston et humour. Sa longévité tient au fait que l’auteur parvient à tenir le lecteur en haleine au fil des chapitres, tout en rendant l’histoire toujours plus intéressante.

Nul doute que cette œuvre a toute sa place parmi les grands mangas de sport tels que Captain Tsubasa (Olive et Tom chez nous). Si vous êtes à la recherche de combats épiques ou bien si vous cherchiez un digne successeur à Captain Tsubasa ne cherchez plus, vous trouverez votre bonheur avec Ippo !

Hajime no Ippo bye

Encore de(s) article(s) ...

Nicky Larson : Le City Hunter de ces dames

C’est donc avec une jouissance toute particulière que je vais aborder une de mes séries favorites, et sans doute ne suis-je pas le seul, City Hunter, ou Nicky Larson pour les francophones.

Je me permets d’ailleurs de faire une légère parenthèse pour insister sur le fait que les jeunes téléspectateurs que nous étions n’ont eu droit qu’à une version « édulcorée » de ce fabuleux manga. J’y reviendrais d’ailleurs un peu plus loin en étayant mes dires.

Submarine Super 99

Au fond des abysses…

Découvrez une adaptation à l’écran d’un des tous premiers manga de Leiji Matsumoto (Albator, Gun Frontier…).

Cette fois-ci le mangaka nous emmène au fonds des océans encore et toujours pour la liberté !

Précurseur des autres titres de l’artiste (le personnage d’Albator n’étant pas présent dans cet anime), ce manga introduira (notamment dans son scénario) les autres œuvres de l’auteur.

Hellsing, le manga du charismatique vampire Alucard

C’est une nuit idéale, le genre de nuit qui vous donne envie de mordre et de boire…

Bon, je dirai que quelque mots pour présenter ce post : « Hellsing, le manga hallucinant avec Alucard, le personnage principal qui envoie du steak (Steak, c’est le bon mot !) avec ses guns !

A recommander pour ceux qui kiff les mangas et les vampires (surtout que c’est la mode avec Twilight).

Denver, le dernier dinosaure

1 – 2 – 1.2.3.4 !

Denver, le dernier dinosaure, c’est mon ami et bien plus encore ! Denver, le dernier dinosaure vient d’un monde jamais vu encore !

Hey ! Je vous ai vu chanter là bas dans le fond, et même toi devant ton écran ! Ha ha démasqué, ancien(ne) fan de ce charmant dinosaure. Tellement sympa qu’on en aurait tous pris notre carte de la spa si les dinosaure étaient inscrits sur les listes des animaux protégés, sauf que bien sur ils ne le sont pas non… bah non, ça n’existe plus les dinosaures. Désolé de briser ce doux rêve, mais oui, effectivement, les dinosaures n’existent plus.

Mais alors, qui est donc ce Denver se demanderont les profanes.

7 commentaires sur “Hajime no Ippo, la boxe version manga”

  1. Gwen dit :

    Merci pour cet article super intéressant sur un manga que je ne connaissais quasiment pas.

    L’anime a l’air de trèèèèèèès bonne facture, ça me donne vraiment envie de m’y mettre !

  2. Kenka dit :

    L’anime est en effet très prenant, peut être encore plus que la version papier.

    N’hésite pas à t’y mettre si tu en as l’occasion 😉

  3. Kulilin dit :

    N’ayant vu que la version animée de ce mangas, je peux tout de même confirmer que pour moi ça a été une très bonne surprise. L’animation est vraiment bien faite, l’histoire est loin d’être bidon, et les exagérations des techniques est très bien dosée. De plus, ne connaissant rien au monde de la boxe, j’ai pu apprendre pas mal de choses qui se révèlent être vraies.
    Que du bonheur quoi, à part la galère pour trouver tous les épisodes, et je les ai perdu en plus …

  4. yamarendan dit :

    je connais peu ce manga, sinon en manga de sport à citer il y a aussi l’excellent Slam Dunk, Inoue (son auteur) a ensuite tracé sa route sur d’autres excellentes séries comme Vagabond…

    ce manga s’est fait connaître à partir des années 2000 en France mais son édition originale a pris place entre 90 et 96 au japon…

    pour revenir sur hajime no ippo, il faut vraiment que je m’en procure quelques tomes pour tester cette série que beaucoup aclament

  5. deadhunters dit :

    j’ai pas lu le manga mais l’anime est formidable une vrai réussite les combat sont tres bien et les perso tres attachant + un humour que j’adore !!! a regardé d’urgence 😛

  6. Tsuga dit :

    Excellent manga ! Je suis en train de regarder l’anime (actuellement épisode 48), et je peux vous dire que j’ai raté plusieurs d’heures d’études ! J’ai pas pu resister à l’envie de dévorer tout ça !

    Sinon, j’approuve Yamarendan pour Slam Dunk.. C’est un manga extrêmmement drôle et bien dessiné, c’est pas le manga le plus vendus au Japon pour rien 😉

  7. Redd dit :

    J’ignorais que le manga datait de début 90 !
    J’adore hajime no ippo. J’ai vu les animes, mais je préfère de loin le manga, ne serait-ce parce qu’il va beaucoup plus loin et propose donc bien plus de matchs. Parmi les plus récents, il y a celui de l’énormissime woli !

Laisser un commentaire

You can add images to your comment by clicking here.