Scoop it Geek Vintage
Page Facebook de Geek Vintage
Twitter

Les ’90, la naissance du casino au cinéma

Dans les 90, le poker en ligne et ses people n’existaient pas encore ou alors tout le monde s’en foutait.

Et pour tout vous dire, moi j’ai découvert ce jeu avec Terence Hill dans Pair et Impair. Très marrant mais pas vraiment de quoi me détourner des jeux vidéos.

Et puis il y a eu ce premier ovni, sorti en 1994 : Maverick.

maverick-mel-gilbson

Avec quand même LE Mel Gibson de Mad Max et de l’Arme fatale en tête d’affiche. A ses côtés, LA Jodie Foster du Silence des Agneaux. En fait, le film est une adaptation assez libre d’une série télé américaine qui passait dans les années 60 et dont je n’avais jamais entendu parler. L’histoire est très bateau : Maverick (Mel Gibson) est un joueur de poker professionnel qui se rend au tournoi du siècle.

Bande annonce de Maverick

Évidemment, il va être confronté à tout un tas de problèmes, à commencer par l’embûche n°1 : Anabelle Blansford alias Jodie Foster. Si vous vous attendez à voir un western spaghetti façon Sergio Leone ou un film en hommage au jeu poker, passez votre chemin.

Ici, on joue avec tous les codes du Far-West, pour une comédie franchement parodique. Aucun temps morts, des scènes loufoques à foison, des acteurs qui surjouent leurs personnages : ce film est un must à ne pas rater.

Un an plus tard, fini de rigoler. Martin Scorcese n’est pas Richard Donner et son « Casino » est un chef d’œuvre du genre. Comme Scorcese n’a jamais su faire court, le film dure près de 3 heures, pendant lesquelles on assiste à la gloire et à la décadence de Sam Rothstein (Robert de Niro, tout de même, grandiose as usual).

Casino Martin Scorcese

Sharon Stone et Joe Pesci livrent des interprétations bluffantes dans ce petit bijou aux allures de documentaire sur l’univers de la mafia italienne.

Casino Sharon Stone

Le fantasme de Las Vegas en prend pour son grade : l’avidité, l’argent, le pouvoir du mal, la religion… viennent détruire l’image glamour et renvoient à une réalité bien plus sombre. Un film puissant et indispensable.

Bande annonce de Casino

Ceci ne m’a pas empêché, les années passant, de délaisser (un peu) ma console pour prendre part à des parties de poker entre amis au début, et à développer ma passion pour ce sport ensuite jusqu’à en faire mon métier.

Je travaille pour un guide de poker en ligne réputé, je participe à des événements internationaux, rencontre des pros, affine mes stratégies, bref, je vis ma passion ! J’en ai d’ailleurs profité pour inclure ces deux liens dans mon billet afin de faire découvrir ce sport à ceux que cela intéresse.

Si vous avez envie de faire un tour sur un casino en ligne, je vous renvoie à cette url https://fr.vegaspalmscasino.com/jeux-de-casino/. C’est le Vegas Palms online casino ! Vous pouvez y jouer les yeux fermés !

Je vous souhaite un bon ciné ou un bon casino (c’est au choix) !

Encore de(s) article(s) ...

Pair et Impair : le meilleur nanar de Bud spencer et Terence Hill

Pair et impair est un vrai super nanard italien des années 70 ! Ce film est une vraie catastrophe, mais dans le bon sens du terme.

Pair et Impair est une comédie réalisée par Sergio Corbucci et sortie en 1978 (en toute franchise, je pensais qu’il datait du milieu des années 1980).

A mon sens, ce film est une pure réussite dans la filmographie du duo culte Terence Hill et Bud spencer.

L’histoire est pourtant très légère et complètement loufouque (c’est peu dire !). Johnny Firpo (joué par Terence Hill) se voit charger d’une mission de la plus haute importance : mettre fin aux agissements d’un gang de bookmakers clandestins avec à leur tête Paragoulis.

Les films cultes pour ados de John Hugues des années 80 / 90

Ce nom ne vous dit peut être rien, mais si vous aviez entre 8 et 15 ans dans les années 80-90 vous avez obligatoirement adoré un de ses films ! John Hugues est le réalisateur, scénariste ou producteur d’un grand nombre de films cultes pour ados des années 80-90.

A vrai dire, mon premier souvenir au ciné, c’était pour un de ses films (en tant que scénariste), et pas des moindre : le cultissime « maman j’ai raté l’avion » (Home Alone) sorti en 1990 avec Macauley Culkin.

Bon autant le dire tout de suite, John a fait pas mal de ce que l’on pourrait appeler poliment des « grosses bouses », comme Beethoven, Denis la Malice, …

Quel film vous a fait commencer le poker et/ou les jeux en ligne ?

Je l’avais loué en VHS à l’âge de 15 ans, quelques mois après sa sortie, dans le vidéo club de ma ville. L’âge de visionnage d’un film est simplement fondamental pour avoir ce déclic : trop jeune, on passe à côté du sujet et trop vieux, c’est trop tard !

Le pitch de départ :

Mike McDermott est un jeune joueur de poker et un étudiant en droit. Un soir, il perd toutes ses économies pendant une partie face à Teddy KGB. Il renonce aux cartes cette nuit-là. Mais, son meilleur ami, l’Asticot, sort de prison peu après et doit rembourser ses dettes…

American Psycho, It’s Hip To Be Square

Avant que Christian Bale ne fasse la chauve souris dans la nouvelle trilogie Batman de Nolan, avant qu’il ne joue un anorexique dérangé dans The Machinist, ou qu’il combatte des dragons dans Le Règne du Feu, il joua un rôle assez impressionnant en tant que golden boy dans un film de 2000, American Psycho

Un commentaire sur “Les ’90, la naissance du casino au cinéma”

  1. Popy dit :

    Merci pour cet article qui m’a permis de découvrir le film Maverick !!

Laisser un commentaire

You can add images to your comment by clicking here.